Fred nous a posé la question de savoir comment, concrètement, on se forme dans ses domaines de spécialisation. C’est une très bonne question, et la réponse peut rapporter gros en termes de chiffre d’affaires et surtout d’épanouissement dans son travail. Parce que se spécialiser, c’est s’ouvrir à tout un monde, à des rencontres passionnantes…

Les idées suivantes supposent que vous avez déjà au moins identifié clairement vos domaines de spécialisation (pour moi c’est le marketing B to B et les ressources humaines).

  1. Tout d’abord, abonnez-vous à LA publication la plus importante dans votre domaine de spécialisation. Pourquoi ? Parce qu’en lisant cette publication, vous allez découvrir quels sont les ateliers, salons, colloques, formations continues, livres, rencontres, etc. les plus prisés par les professionnels du secteur. Parfois les abonnements aux revues très spécialisées coûtent quand même un certain prix. Avant de choisir, n’hésitez pas à demander à vos clients ce qu’ils lisent et ce qu’ils en pensent.
  2. Comme dit Fred, la veille est une bonne façon de suivre les évolutions dans votre secteur de spécialisation. Mettez-vous sur Google Reader où vous pouvez identifier et vous abonner aux blogs les plus lus dans votre domaine ; mettez-vous sur Twitter et trouvez les leaders d’opinion qui maîtrisent l’art de s’exprimer en moins de 140 caractères ; trouvez des groupes sur LinkedIn. Tout ça c’est gratuit et peut vous aider à élargir votre réseau dans votre domaine de spécialisation. Et c’est par le réseau que vous aurez des informations précieuses sur les formations à suivre absolument.
  3. Adhérez à une association professionnelle si possible. D’accord, vous êtes spécialisé en neurochirurgie et l’association n’accepte que les neurochirurgiens ? Ajustez votre cible…est-ce qu’il y a des associations plus généralistes qui seraient ouvertes à d’autres professions (comme les nôtres) ? Pouvez-vous éventuellement rentrer par la petite porte en proposant votre aide bénévolement lors de l’organisation du prochain évènement de l’association ?

Les formations peuvent coûter très cher, mais se spécialiser est un investissement important. Personnellement je préconise la lecture et la veille, ensuite le réseautage, et en dernier lieu l’inscription à une formation payante (uniquement après avoir validé auprès de son réseau que la formation est la bonne pour vous et qu’elle est vraiment de bonne qualité). S’inscrire à l’aveugle à une formation est risqué et une bonne façon de gaspiller son budget et son temps. Ceci dit, une fois que vous avez trouvé la bonne formation, il n’y a pas de meilleur moyen de vous mettre « en immersion totale » avec vos clients et clients potentiels.

Et vous ? Avez-vous suivi des formations continues dans vos domaines de spécialisation ? Avec quels retours sur votre investissement ?Fred nous a posé la question de savoir comment, concrètement, on se forme dans ses domaines de spécialisation. C’est une très bonne question, et la réponse peut rapporter gros en termes de chiffre d’affaires et surtout d’épanouissement dans son travail. Parce que se spécialiser, c’est s’ouvrir à tout un monde, à des rencontres passionnantes…

Les idées suivantes supposent que vous avez déjà au moins identifié clairement vos domaines de spécialisation (pour moi c’est le marketing B to B et les ressources humaines).

  1. Tout d’abord, abonnez-vous à LA publication la plus importante dans votre domaine de spécialisation. Pourquoi ? Parce que en lisant cette publication, vous allez découvrir quels sont les ateliers, salons, colloques, formations continues, livres, rencontres, etc. les plus prisés par les professionnels du secteur. Parfois les abonnements aux revues très spécialisées coûtent quand même un certain prix. Avant de choisir, n’hésitez pas à demander à vos clients ce qu’ils lisent et ce qu’ils en pensent.
  2. Comme dit Fred, la veille est une bonne façon de suivre les évolutions dans votre secteur de spécialisation. Mettez-vous sur Google Reader où vous pouvez identifier et vous abonner aux blogs les plus lus dans votre domaine ; mettez-vous sur Twitter et trouvez les leaders d’opinion qui maîtrisent l’art de s’exprimer en moins de 140 caractères ; trouvez des groupes sur LinkedIn. Tout ça c’est gratuit et peut vous aider à élargir votre réseau dans votre domaine de spécialisation. Et c’est par le réseau que vous aurez des informations précieuses sur les formations à suivre absolument.
  3. Adhérez à une association professionnelle si possible. D’accord, vous êtes spécialisée en neurochirurgie et l’association n’acceptent que les neurochirurgiens ? Ajuster votre cible…est-ce qu’il y a des associations plus généralistes qui seraient ouvertes à d’autres professions (comme les nôtres) ? Pouvez-vous éventuellement rentrer par la petite porte en proposant votre aide bénévolement lors de l’organisation du prochain évènement de l’association ?

Les formations peuvent coûter très cher, mais se spécialiser est un investissement important. Personnellement je préconise la lecture et la veille, ensuite le réseautage, et en dernier lieu l’inscription à une formation payante (uniquement après avoir validé auprès de son réseau que la formation est la bonne pour vous et de bonne qualité). S’inscrire à l’aveugle à une formation est risqué et une bonne façon de gaspiller votre budget et votre temps. Ceci dit, une fois que vous avez trouvé la bonne formation, il n’y a tout simplement pas de meilleur moyen de vous mettre « en immersion totale » avec vos clients et clients potentiels.

Et vous ? Avez-vous suivi des formations continues dans vos domaines de spécialisation ? Avec quels retours sur votre investissement ?