Finances personnelles, avez-vous assuré vos arrières (et votre avenir) ?

Etes-vous prêt à faire face aux aléas de la vie ? Maladie, décès, divorce, baisse d’activité, licenciement d’un conjoint salarié…Face à ce genre d’imprévu, les professionnels indépendants sont encore plus vulnérables que les travailleurs salariés.

Le temps de mettre en place un plan d’action c’est AVANT que les choses tournent mal (c’est à dire dès aujourd’hui !). Et bien gérer ses finances personnelles est le nerf de la guerre…pour continuer à développer votre activité en toute tranquillité aujourd’hui – même face à un imprévu – et pour assurer votre retraite demain.

La Marmite vous a mijoté une petite série de billets pour vous aider à mettre un peu d’ordre dans vos finances personnelles.

Mais, avant de commencer, voici quelques principes de base en matière de finance personnelle :

1 – Donnez la priorité à votre épargne : plutôt que d’attendre la fin du mois pour voir ce qui « reste », décidez combien vous souhaitez/avez besoin de mettre de côté et faire un virement au début du mois (un peu comme un salarié qui fait prélever ses cotisations de plan d’épargne sur son salaire…ça fait moins « mal » et on arrive mieux à se débrouiller avec le montant qui reste pour faire son mois !).

2 – Mettez le temps de votre côté : n’attendez pas d’avoir 50 ans pour constituer une épargne retraite. Commencez à épargner le plus tôt possible et ce de façon régulière. Même si le montant est petit (25 EUR par mois par exemple), les intérêts générés généreront des intérêts à leur tour, pour un effet boule de neige qui donne des résultats impressionnants sur le long terme.

3 – D’abord les gens, ensuite l’argent et enfin les choses. Il s’agit du principe de base de Suze Orman, dont je recommande vivement le livre « le Courage d’être riche ». Voici un résumé en français. Oui, c’est un « gourou » de la finance personnelle, mais cela ne veut pas dire que ses conseils ne sont pas bons à prendre. En gros, on s’occupe bien de soi avant toute chose (comment s’occuper des personnes qui nous sont chères si nous n’arrivons même pas à subvenir à nos propres besoins ?) avant de s’occuper de l’argent et des biens matériels.

Les  prochains billets aborderont les trois types d’épargne (court-terme, moyen-terme et long-terme) !

En attendant, jetez un coup d’oeil à votre budget mensuel (Quoi ? Vous n’en avez pas ? Alors faites un petit tour sur le net, des modèles Office (Excel) sur le site de Microsoft aux Applications iPhone proposées par la plupart des banques (dont la vôtre certainement !), il existe de nombreux outils pour gérer vos dépenses mensuelles. Trouvez celui qui vous convient le mieux et utilisez-le sans modération !

Et si vous avez des questions ou astuces, ça se passe dans les commentaires !