Développer son activité sans voir ses clients…est-ce possible ?

La question suivante – comment développer son activité sans aller voir ses clients – nous vient de Sandrine et Cathia. Sandrine travaille dans le pays de sa langue cible (la majorité de ses clients potentiels se trouvent donc en dehors de son pays de résidence) et Cathia n’a pas forcément la mobilité nécessaire pour aller voir ses clients et clients potentiels qui ne se trouvent pas dans sa région…

Est-ce possible de cultiver et d’entretenir une activité florissante de traduction depuis son bureau ? Je pense que tout est possible, mais dès que l’on se met des contraintes, il faut redoubler de créativité pour les surmonter ! On a déjà parlé maintes fois de l’importance de sortir du « tout mail » pour téléphoner à nos clients et aller les voir (ben oui !) de temps en temps. Histoire d’injecter un peu d’humain dans ce monde hautement technologique ! Nos clients en ont besoin, et nous aussi. Ma position reste donc inchangée…faut sortir du bureau chers collègues !

Mais – pour répondre à la question de nos deux lectrices – si on ne peut pas faire un voyage de plusieurs centaines de kilomètres voire plus toutes les semaines, il doit bien y avoir d’autres moyens, non ? Voici quelques idées :

  1. Soigner et personnaliser sa communication électronique (signature de mail, photo « pro » sur son profil Skype, sur les réseaux sociaux, etc.)
  2. Eviter à tout prix le « tout mail » en téléphonant à votre client dès que possible (vous pouvez toujours faire une confirmation écrite par mail après avoir raccroché) et en proposant systématiquement de participer aux conf-call et autre réunions virtuelles concernant votre projet, c’est à vous de montrer que la distance géographique ne vous empêche pas d’être un membre à part entière de l’équipe projet
  3. Envoyer de temps à autre un petit mot manuscrit à votre client (carte de fin d’année, d’anniversaire, de remerciement pour la recommandation que votre client vous a laissé sur LinkedIn, etc.)
  4. Pour les nouveaux clients potentiels (rencontrés sur internet, etc.) proposez un coup de téléphone dès que possible – ne démarrez pas une nouvelle relation par mail si possible.
Ceci dit, il est nettement plus facile de cultiver et d’entretenir les relations avec nos clients…en passant du temps avec eux ! Pour rendre tout cela plus efficace et moins coûteux (déjà pensez « investissement » et pas « dépense »), voici quelques astuces :
  1. Maintenir votre fichier clients/prospects à jour avec la localisation géographique exact de chaque contact (notre CRM nous les met même sur une carte Google). Par exemple, je sais que je dois aller voir ma tante dans le New Jersey, je fais une recherche rapide pour voir qui parmi mes contacts (clients, prospects, collègues) se trouvera dans les parages ! Ne jamais faire de déplacement (perso ou pro) sans voir qui vous pouvez aller voir, inviter à déjeuner, boire un café, etc. pendant que vous êtes dans le coin.
  2. Autre idée pour optimiser vos déplacements : organisez-les autour d’une manifestation professionnelle dans votre secteur de spécialisation…il y a toutes les chances pour que vos clients s’y retrouvent aussi. Il suffit d’être sur place un jour avant ou après l’évènement et de prévenir vos clients/prospects à l’avance et vous faites d’une pierre deux (ou trois, ou quatre voir plus !) coups…
  3. Vous pouvez également miser sur l’effet « groupe » en organisant vous-même un déjeuner pour un groupe de 6 à 10 personnes (des clients, prospects, collègues…bref, des personnes triées sur le volet et qui selon vous, ont un intérêt à se rencontrer. Préparez votre pitch…c’est vous qui invitez, bien sûr, mais vous devez également pouvoir dire avec force et sincérité ce qu’ils ont à gagner à participer.
  4. Organiser un déplacement « marathon » une fois par an…2 ou 3 jours dans la ville où se trouve la plus forte concentration de clients et vous remplissez votre agenda de rencontres pour rentabiliser les frais de déplacement.
Et vous ? Comment organisez-vous vos déplacements et vos visites clientèle ?

La question suivante – comment développer son activité sans aller voir ses clients – nous vient de Sandrine et Cathia. Sandrine travaille dans le pays de sa langue cible (la majorité de ses clients potentiels se trouvent donc en dehors de son pays de résidence) et Cathia n’a pas forcément la mobilité nécessaire pour aller voir ses clients et clients potentiels qui ne se trouvent pas dans sa région…

Est-ce possible de cultiver et d’entretenir une activité florissante de traduction depuis son bureau ? Je pense que tout est possible, mais dès que l’on se met des contraintes, il faut redoubler de créativité pour les surmonter ! On a déjà parlé maintes fois de l’importance de sortir du « tout mail » pour téléphoner à nos clients et (ben oui !) aller les voir de temps en temps. Histoire d’injecter un peu d’humain dans ce monde hautement technologique ! Nos clients en ont besoin, et nous aussi. Ma position reste donc inchangée…faut sortir du bureau chers collègues !

Mais – pour répondre à la question de nos deux lectrices – si on ne peut pas faire un voyage de plusieurs centaines de kilomètres voire plus toutes les semaines, il doit bien y avoir d’autres moyens, non ? Voici quelques idées :

  1. Soigner et personnaliser sa communication électronique (signature de mail, photo « pro » sur son profil Skype, sur les réseaux sociaux, etc.)
  2. Eviter à tout prix le « tout mail » en téléphonant à votre client dès que possible (vous pouvez toujours faire une confirmation écrite par mail après avoir raccroché) et en proposant systématiquement de participer aux conf-call et autre réunions virtuelles concernant votre projet, c’est à vous de montrer que la distance géographique ne vous empêche pas d’être un membre à part entière de l’équipe projet
  3. Envoyer de temps à autre un petit mot manuscrit à votre client (carte de fin d’année, d’anniversaire, de remerciement pour la recommandation que votre client vous a laissé sur LinkedIn, etc.)
  4. Pour les nouveaux clients potentiels (rencontrés sur internet, etc.) proposez un coup de téléphone dès que possible – ne démarrez pas une nouvelle relation par mail si possible
Ceci dit, il est nettement plus facile de cultiver et d’entretenir nos relations avec nos clients…en passant du temps avec eux ! Pour rendre tout cela plus efficace et moins coûteux (déjà pensez « investissement » et pas « dépense »), voici quelques astuces :
  1. Maintenir votre fichier clients/prospects à jour avec la localisation géographique exact de chaque contact (notre CRM nous les met même sur une carte Google). Par exemple, je sais que je dois aller voir ma tante dans le New Jersey, je fais une recherche rapide pour voir qui parmi mes contacts (clients, prospects, collègues) se trouvera dans les parages ! Ne jamais faire de déplacement (perso ou pro) sans voir qui vous pouvez aller voir, inviter à déjeuner, boire un café, etc. pendant que vous êtes dans le coin.
  2. Autre idée pour optimiser vos déplacements : organisez-les autour d’une manifestation professionnelle dans votre secteur des spécialisation…vos clients ne se réunissent peut-être pas vers chez vous, mais ailleurs ! D’une pierre deux (ou trois, ou quatre voir plus !) coups…il suffit d’être sur place un jour avant ou après l’évènement et de prévenir vos clients/prospects à l’avance.
  3. Vous pouvez également miser sur l’effet « groupe » en organisant vous-même un déjeuner pour un groupe de 6 à 10 personnes (des clients, prospects, collègues…bref, des personnes triées sur le volet et qui selon vous avez un intérêt à se rencontrer. Préparez votre pitch…c’est vous qui invitez, bien sûr, mais vous devez également pouvoir dire avec force et sincérité ce qu’ils ont a gagné en y participant.
  4. Organiser un déplacement « marathon » une fois par an…2 ou 3 jours dans la ville où se trouve la plus forte concentration de clients et vous remplissez votre agenda de rencontres pour rentabiliser les frais de déplacement.
Comment organisez-vous vos déplacements et vos visites clientèle ?