Faire son site Internet : commencer par une bonne page d’accueil

Enfin ça y est. La dernière refonte (c’est la troisième en 8 ans !) de notre site Internet est terminée. Nous avons essayé de faire un site qui respecte les bonnes pratiques en matière d’ergonomie et en matière de rédaction web et ce à moindre frais. Je me suis prise la tête pendant 3 mois avec la page d’accueil avant de faire appel à un concepteur-rédacteur pour mettre de l’ordre dans tout ça (ce qui lui a pris 10 minutes). Voici les grandes lignes de notre projet ce qui, j’espère, vous aidera à aborder votre projet de site web avec plus de sérénité !

Les ingrédients de notre projet :

  • Une base open-source (le moteur de blog WordPress avec le modèle de site Thesis, qui est très customisable)
  • Un peu de formation pour bien utiliser tout ça et être autonome pour les mises à jour du site
  • Un graphiste professionnel pour relooker l’en-tête du site
  • Un photographe semi-professionnel et totalement bénévole (merci !) pour les photos
  • Un concepteur-rédacteur francophone pour aider à organiser les contenus et pour réécrire les textes des pages « présentation » et « prestations » (même si vous êtes francophone natif, je recommande vivement cette étape — quand on est « dedans » il est très difficile de prendre la distance nécessaire pour écrire dans un langage qui va toucher le client au lieu d’un langage « métier » de traducteur).

Ensuite, les éléments de la page d’accueil du site :

sfmscreenshot
Cliquez pour agrandir l'image
  • La « zone d’identification » : Le nom de l’entreprise, son logo, ce qu’elle fait précisément
  • Les mots-clés mis en évidence dès le premier paragraphe
  • On répète à plusieurs reprises nos domaines de spécialisation
  • On laisse beaucoup d’espace blanc avec du texte en forme de « E » ou de « F » pour faciliter une lecture en diagonale
  • On donne plusieurs clés d’entrée (soit par le menu de navigation du haut, soit par les métiers et les projets à gauche)

Quelques mots sur le contenu :

  • On ne parle pas de nous sur la page d’accueil, on parle des métiers et des besoins des clients
  • On donne plusieurs clés d’entrée, soit on clique directement sur la page « prestations » dans le menu de navigation, soit on entre dans le site par métier (le métier du client, pas le nôtre !)
  • On essaie d’utiliser un langage très simple, sans jargon et sans « bla bla »

Mes conclusions sur le projet :

  • Si vous avez 1000 EUR à mettre dans un site (notre budget environ), mettez le plus possible dans les textes, un peu moins dans le graphisme, et presque rien dans la partie technique du site
  • Évitez de publier des tarifs ; chaque projet, chaque client est unique et chaque devis est fait sur mesure
  • Évitez également la longue liste de références (noms de sociétés) ; nous avons tout misé sur les études de cas dans l’onglet « derniers projets »  (avec la participation des clients concernés), ce qui mérite peut-être un autre billet !
  • Optez pour un système souple et facile d’utilisation qui vous permet de mettre à jour votre site sans faire intervenir un infographiste à chaque fois
  • Faites un site dans la langue de vos clients (et faites faire par un pro, ne traduisez pas vous-même si ce n’est pas votre langue maternelle — votre site reste quand même une vitrine pour votre travail)

Avez-vous un site Internet ? Si oui, quelles leçons avez-vous appris en cours de route ?