Traducteurs : comment répondre à « C’est trop cher » ?

J’ai trouvé ce mail dans ma boîte ce matin :

Merci pour votre réponse rapide et votre devis !

Cependant celui-ci me paraît très élevé surtout concernant le document déjà en Anglais où il y a peu de rectifications à faire !!

Comment répondre à ce genre de message ? La réponse courte : rien, c’est trop tard…l’affaire est perdue.

La réponse longue : pour comprendre, il faut remonter en arrière.

J’avais reçu la demande de devis par mail de la part d’un client potentiel qui avait trouvé mes coordonnées sur Internet et que je ne connaissais pas. J’ai ensuite calculé le nombre d’heures de travail de relecture/réécriture et j’ai renvoyé un prix estimatif rapidement par mail.

Ce que j’aurais dû faire :

1 – Ne pas répondre par mail. J’aurais dû décrocher le téléphone (ou si le numéro de téléphone n’était pas dans le mail d’origine, envoyer un mail pour demander à la personne de me rappeler ou de m’envoyer son numéro).

2 – Poser des questions ouvertes sur le contexte, les objectifs, et les contraintes du client potentiel (ceci s’appelle la phase découverte — RDV bientôt sur La Marmite pour un post entier dédié à ce sujet). C’est en faisant parler son prospect qu’on apprend si ses besoins correspondent à ce que l’on propose.

3 – Ensuite, en fonction de la probabilité de réussite (on sent que le client n’a pas d’argent ou ne veut pas en dépenser? Ou peut-être que le client a déjà fait traduire une fois et le résultat n’a pas été à la hauteur et on détecte une opportunité pour montrer sa valeur ajoutée?), on fait une proposition commerciale plus ou moins étoffée (ou bien on décide de ne pas en faire et on propose d’autres solutions au client).

Bref, la phase avant vente ne peut pas se passer par mail. C’est souvent plus rapide et plus efficace de passer 5 minutes au téléphone pour savoir à qui on a affaire. Cela peut même vous faire gagner des affaires. Ce fut le cas lorsque j’ai appelé un prospect qui m’a contacté par le biais de mon site internet. Il cherchait 3 devis comparatifs et a choisit le mien (pas le moins cher) parce que j’étais « la seule qui a pris le temps de téléphoner…j’ai trouvé ça sympa. »